Poème de Delphine Zan

HOMMAGE A TOI

Lundi quatre Décembre deux mille six,
Un baobab est tombé ;
Vois tu mon frère noir, jaune et blanc,
Un baobab est tombé ;
Mais lequel ?

Ancien séminariste de Pabré et de Faladié,
Agrégé d’histoire
Grand défenseur de l’Identité Culturelle Africaine,
Co-géniteur du panafricanisme,
Grand Ecrivain de l’histoire africaine,

Hommage à toi pour ton courage
Hommage à toi pour ton combat,
Hommage à toi pour ta foi
Hommage à toi pour ta persévérance,
Hommage à toi pour ton intégrité
Hommage à toi bâtisseur des pyramides,
Antiques et contemporaines
Hommage à toi bibliothèque vivante.

Tu es le passé,
Tu es le présent
Tu seras toujours l’avenir,
Tu resteras toujours présent parmi nous,

J’écoute et j’entends encore au plus profond
De mon Etre, de mon âme,
Avec toi plus jamais l’Afrique ne mourra
Ne dis tu pas « na an laara, an saara »

Merci père, Merci ! Merci Professeur,
Professeur Joseph KI-ZERBO
Rassures toi que les générations présentes et futures suivront tes pas

Delphine ZOUNGRANA/ZAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *