REPERES POUR L’AFRIQUE

Porter à la connaissance des jeunes générations, les nombreux et pertinents messages du regretté Professeur Joseph Ki-Zerbo est l’une des missions du Centre d’Etudes pour le Développement Africain (CEDA). Dans cette perspective, le Centre a conçu le projet « Histoires d’Afrique » centré sur la personnalité et l’œuvre de l’illustre historien, chercheur et homme de culture burkinabé.

Repères pour l’Afrique, guide pour la lecture de l’immense production inédite de Joseph Ki-Zerbo s’articule autour de ces quatre problématiques d’intérêt majeur : Historicité de l’Afrique, Identité africaine et Education africaine, Développement endogène et Unité africaine.

L’analyse des maux dont souffre l’Afrique débouche sur ce cri du cœur et de la raison : il faut désenchaîner les consciences et les subconscients. Le vrai développement suppose l’intégration africaine, laquelle est, elle aussi, largement tributaire de la conquête de l’identité. En s’appuyant sur une école autre, qui intègre les valeurs cardinales que sont le sens de l’altérité et la fidélité à la parole donnée. L’Afrique peut s’ouvrir au développement endogène. Ce type de développement, testament de l’auteur, est défini comme le passage de soi à soi à un niveau supérieur, un mixte dans la verticalité du temps entre l’ancien et le nouveau et dans l’horizontalité de l’espace.

Par-delà le contenu de cet ouvrage, sa publication, à titre posthume, est un hommage mérité à un grand intellectuel panafricaniste qui a mobilisé son savoir, son savoir-faire et son savoir-être, pour que l’Afrique, malgré les turbulences et les impasses reste debout !

 

Naa laara an saara !

Si nous ne nous mettons pas debout, nous sommes morts !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *