Historique

– Conscients de la contribution du Professeur Joseph Ki-Zerbo par sa vie, ses engagements et son œuvre à la promotion de la recherche interdisciplinaire, de la formation et de l’action pour le développement endogène de l’Afrique, notamment à travers le Centre d’Etudes pour le Développement Africain (CEDA) dont il a été le fondateur ;

– Considérant son engagement, notamment auprès de l’Organisation des Nations Unies pour la Science et la Culture (UNESCO), pour l’écriture de l’histoire générale de l’Afrique, sa contribution à la reconnaissance de l’historicité de l’Afrique et de l’identité africaine ;

– Reconnaissant la profondeur et la diversité de l’œuvre intellectuelle du Professeur Joseph Ki-Zerbo, sa contribution à la théorisation et à l’opérationnalisation du développement endogène et du dialogue entre les cultures ;

– Ayant à l’esprit son message-testament contenu dans son premier livre posthume laissé à la jeunesse africaine, dont la conclusion est la suivante : « Chaque génération a des pyramides à bâtir » ;

– Convaincus de la nécessité de pérenniser l’œuvre du Professeur Joseph Ki-Zerbo en s’inspirant de son engagement en faveur d’une recherche-action endogène et du dialogue entre les cultures ;

des membres de la famille de Joseph KI-ZERBO, compagnons et personnes ressources, membres fondateurs, dont la liste figure en annexe ont décidé de créer la « FONDATION JOSEPH KI-ZERBO POUR L’HISTOIRE ET LE DEVELOPPEMENT ENDOGENE DE L’AFRIQUE » comme un espace de référence pour les progressistes, la jeunesse d’Afrique et d’ailleurs, d’aujourd’hui et de demain.

La « Fondation Joseph Ki-Zerbo pour l’Histoire et le Développement Endogène de l’Afrique », en abrégé « Fondation Joseph Ki-Zerbo » a été créée au cours de l’Assemblée Générale Constitutive du 29 Janvier 2010, il a été créé, conformément à la loi n° 10/92/ADP du 15 Décembre 1992 portant liberté d’association.
SIEGE
La Fondation Joseph KI-ZERBO a son siège à Ouagadougou, à l’angle de l’avenue Guillaume Ouédraogo et avenue Professeur Joseph Ki-Zerbo, au secteur 4, côté ouest de l’ancien Premier Ministère.

Document joint :